La fin d'année scolaire approche. Tout le monde se réjouit "vivement les vacances" qu'ils disent (ça c'est un débat que nous aurons plus tard). Pas un parent pour ne pas dire "qu'elle est passée vite cette année.... On n'a pas vu le temps passer" (ça aussi c'est une vision des choses : j 'ai tellement hâte qu'ils aient 20 ans pour arrêter de faire toutes les conneries du monde, que je trouve toujours les années trop longues)....

Alors on est dans le bain : on a ressorti les jupettes, les casquettes, les billes et les élastiques. Les enfants n'ont pratiquement plus de devoirs (ce qui m'éparge 4 conflits mondiaux par semaine avec ma petite adolescente rebelle). Les fêtes d'anniversaires qui ruinent les parents des deux partis vont enfin prendre fin... On cherche des idées pour les cadeaux des maîtresses et des maîtres (pas d'bol cette année ils ont été sympas, va falloir que j'en fasse).  En même temps ils en font quoi de toutes ces tasses, de tous ces stylos, de tous ces dessins moches et de tous ces bouquins qu'ils n'ont aucune envie de lire puisque comme nous tous, sur la plage ils feuillettent VOICI et pas Shakespear ?

Certains attendent avec impatience ou appréhension les bulletins de notes et le nom du futur enseignant...

C'est la fin de l'année quoi... Tout le monde est heureux mais moi j'suis stressée .... Dans toute cette agitation pré-estivale, un truc me gonfle au plus haut point... Le truc que je redoute chaque année mais que je ne peux JAMAIS éviter : la fête de fin d'année ou la kermesse pour ceux qui pratiquent le vieux françois.

Quel est l'abruti qui a un jour décrété qu'il FALLAIT une fête de l'école?

Sans rire, ce mec n'avait vraiment aucun sens pratique pour vouloir se taper tous les parents d'une école et leurs niards qui courent partout?

Je haie les kermesses... C'est chiant, c'est bruyant, c'est transpirant... Il font toujours ça en juin quand il fait 42... En novembre ce serait quand même vachement plus pratique. (j'vais soumettre l'idée tiens).

Dans l'école de ma fille, ils ont décidé que le jour idéal était ... le mardi soir.... Alors le mardi ok c'est p'têtre pratique pour certains mais pas pour moi.... Ce jour là kiki finit tard et quiquc'est qui doit se coltiner cette merveilleuse activité toute seule avec 2 gosses????? C'est moi.

Alors il y a les mères parfaites qui font des gâteaux, les pères-top-au-taquet qui tiennent les stands, il y a même ceux qui font partie des associations catholiques qui récoltent des sous-sous pour la tombola.... Moi j'suis ni une mère parfaite, ni une fervente pratiquante. J'suis une mère complètement pourrave qui déteste ce genre d'évènement.

C'est une question d'organisation. Alors certes quand on a qu'un gosse on peut à la limite gérer le truc. Mais moi j'en ai 2 dont 1 qui en vaut 25. La dernière fois que je me le suis traîné à la fameuse fête de fin d'année c'était il y a 2 ans. A l'époque il ne marchait pas (et pourtant il avait 18 mois). Il se traînait sur les fesses. J'ai passé ma fin d'après-midi à courir après un morveux qui se sauvait en me ruinant son pantalon. Ca amusait tout le monde... Moi beaucoup moins.  Parmi tous ces parents bien apprêtés, fiers de leurs rejetons tout bien coiffés, il y avait MOI : la mère débordée.... Celle qui sue en plein cagnard, qui courent à moitié voûtée pour bloquer le diable de tasmani qui lui sert de fils, celle qui a la mèche rebelle qui retombe sur le visage rougeot et le front trempé.... 2h 30 de fiesta et Koubiak avait ruiné une salopette neuve et la couche qui allait dessous.

couche josh

salopette josh 1

Je crois que les gens au départ étaient amusés...ensuite ils ont eu pitié.... de lui ....de moi....

L'année dernière j'avais géré : je l'avais éloigné (location de nounou longue durée).

Cette année j'vais devoir sortir le fauve.... Et cette fois, il court... Vite... Beaucoup plus vite que moi.... Il se faufile de partout, se roule parterre et si par malheur j'ai la chance de le chopper : il hurle.....Quand il n'a pas décidé de me sortir un énorme gros mot comme il les maîtrise si bien depuis quelques semaines.... Va falloir que je l'empêche de se jetter à corps perdu (et c'est une expression à prendre au sens propre) dans le chamboule-tout fait de boites de conserve. Je vais devoir faire en sorte qu'il n'éborgne personne avec une canne à pêche en bambou muni d'un hameçon pour chopper des thons géants en Atlantique nord. Je vais devoir faire semblant d'être mère-parfaite et fiers de mes enfants tout bien coiffés.... sauf que comme d'hab la grande aura la coupe de Victor de l'Aveyron dit l'enfant sauvage et le 2ème la morve au nez et la langue trop bien pendue.

Je sens déjà la fin de journée pourrie.... Des centaines de gosses avec des parents au top et moi la mère indigne qui ne rêve que d'une chose : que la rentrée arrive.

fete