A un moment, l'adolesence le plus souvent, les enfants finissent par avoir honte de leurs parents. Je me souviens très bien de cette période durant laquelle mes "vieux" me faisaient honte...en même temps il y avait de quoi: mon père venait me chercher au lycée en Citroën GS. En traversant la rue je baissais la tête pour ne pas avoir que, comme à chaque fois, il avait mis son nez rouge. Lui me faisait de grands gestes en criant mon nom....enfin non....mon surnom : "cacanne !!!!!!!!!!!!"....et quand je montais dans la voiture, il klaxonnait à tout va histoire d'ameuter tout le quartier. 

Il parait qu'on ne peut y échapper...la vie est ainsi faite: on grandit et on se rend compte que nos parents sont de gros boulets. Je ne peux me résoudre à celà. Vous imaginez? Se réveiller un jour, un peu plus vieille que la veille et s'entendre dire par ses merveilleux enfants "maman tu m'fous la honte"....Non pour moi cette idée m'est insupportable depuis le début.... Vouloir des enfants, les mettre au monde, souffrir avec eux quand ils sont malades, les réconforter quand ils sont tristes, les aider à grandir et un jour entendre CA???????? Quelle claque ce doit être pour une mère. Je sais depuis des années que je ne survivrai pas le jour où, en la déposant au lycée, elle me dira "non maman laisse moi en bas de la rue, ça craint trop d'être avec sa mère"...... Je ne pourrai pas rester digne en entendant mon fils me dire "arrêteuuuuuuuu maman de m'embrasser, y'a mes potes, t'abuses"..... Le choc sera trop rude.

Non tout ça, c'est pas pour moi! Ils n'auront pas cette période ingrate où ils réalisent que leur mère est un vrai furoncle alors qu'ils l'ont toujours vénérée....

Je me refuse à subir cette chutte du piédestal sur lequel j'aurais été mise pendant toutes ces années.

Alors j'ai décidé de préparer tout le monde: ils n'attendrons pas 15 ans pour avoir honte de moi!

Je les entraine donc depuis tout petits à accepter que je suis leur corvée!

J'ai mes techniques:

  1. Je prends ma plus belle voix pour brailler des chansons très ringardes devant les copines.
  2. Je fais le moon walk dès que j'entends Violettaaaaaaaaaaaaaaaaaa, de préférence en public.
  3. Lorsqu'ils ont des copains je leur dis "ne fume pas encore dans ta chambre cette fois-ci".
  4. Ou "cette fois-ci ne rentre pas bourrée" quand je la laisse chez une copine.
  5. je fais des remarques débiles lors des sorties scolaires " c'est vraiment pénible les gosses, il en faudrait des sourds et des muets, c'est moins bruyant. Quoique s'ils sont sourds ils n'entendent pas quand on les engueule" (ça ça marche particulièrement bien surtout devant des profs d'une école privée un peu coinsosse).
  6. Je les embrasse devant les copines en leur disant niaisement "viens faire un caaaaaaaaaaalin à maman".
  7. Je leur essuie le visage avec un mouchoir que j'ai léché avant de les déposer à l'école.
  8. Je les interpelle de façon bruyante avec des p'tits noms débiles alors qu'ils attendent derrière le portail avec tous les autres élèves de l'école.
  9. Je leur propose des croquettes pour chiens au diner dans les rayons de supermarché.
  10. Je fais des bruits complètement incongrus (bruits d'animaux, imitations pourries)  quand j'ai des copains dans la voiture.
  11. J'embrasse bruyament le père ( technique également très efficace: trop la honte des parents amoureux)

C'est comme tout: il faut les conditionner. Habitués à ce que je sois la pire mère du monde depuis leur enfance, ils n'auront pas conscience que je suis un boulet à leur adolescence.

Je suis une mère super pourrie, il le savent et moi aussi.

CQFD!