Avoir un enfant ça n'est pas que recevoir de l'amour, lire des histoires, faire des câlins et des gâteaux maison .... comprenez "avoir de la bave dans le cou", "lire 20 fois Dora va voir Babouche", "se retrouver avec une trace de nutellos sur le t-shirt blanc" et " bouffer des gâteaux plein de coquilles d'oeufs"....

Non avoir des enfants c'est surtout renoncer.

Renoncer à être mince ( ça j'ai renoncé avant même d'enfanter).

Renoncer à être bien coiffée et bien habillée : exit le brushing et les talons hauts quand il faut courir après un enfant qui mange du sable dans un jardin public.

Renoncer à regarder SON programme télé : terminés les "Secret Story", les "amour, gloire et beauté", les "téléshopping"  qui nous vendent des culottes minceur et des soupes au chou .... Bonjour les " barbapapa", "les télétubbies" et les " robocar poli" si possible vus et revus 650 fois par jour.

Renoncer à écouter SA propre radio ou SA propre musique dans la voiture,  devoir se taper en boucle "Violettaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa" et se surprendre en train de chantonner de l'espagnol approximatif dans les rayons d'un supermarché bondé.

Renoncer aux repas bien présentés, mijotés longuement avec des aromates et des herbes : salut les purées vite -faites, les batons de surimi-que-c'est-troooooooooop-boooooooooooooons-maman-c'est-mon-plat-préféré.

Renconcer à avoir une conversation intelligente et adulte au téléphone avec une copine : ou alors il faut savoir parler très fort pour couvrir les cris des enfants qui se battent derrière nous à coups de brosse à cheveux et de lancer de playmobils.

C'est aussi renoncer à avoir une maison rangée avec un salon clean : chez moi y'a tout Toy's R us coincé entre la télé et l'aquarium... Vouloir aller ouvrir une fenêtre c'est risquer de se fracturer le col du fémur en glissant sur une voiture majorette à 3 roues.

Renoncer à passer une soirée entre potes sans avoir 25 mioches qui bouffent tous les Curly et sirotant notre coca (ou autres liquides alcoolisés pour les fanatiques de Gin Tonic).

Etre parent c'est renoncer à tout ça et surtout renoncer à un moment de calme et de tranquillité.

Alors peut-être que les miens sont munis d'un don particulier qui leur confère cette capacité à repérer LE moment où j'ai décidé de me détendre mais toujours est-il que j'ai fini par baisser les bras et reconnaître que "non, être au calme et prendre un bain" c'est plus pour moi.

La dernière fois que j'ai voulu m'immerger dans mon bassin de 90cm avec pour seuls compagnons de bains mes bourrelets et mes poils, ça a été la foire.

Charlize s'est mise à courir, Josh s'est mis à courir après Charlize et ... le  pied de Josh s'est mis à courir ... après la porte. Bilan: un pieds en sang, un Kiki à deux deux de tourner de l'oeil et des hurlements du père, du fils et... du saint esprit qu'est le mien "mais bordeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeel calmez vouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus"!.... 5 minutes après avoir posé mon derrière dans l'eau, j'étais sortie, prête à emmener le marmot amoché et estropié à l'hôpital le plus proche.

Quand je prends un bain, il y a toujours un évènement hyper important qu'il ne faut pas que je manque.... je finis toujours par avoir un enfant, deux enfants et trois enfants (comprenez leur père)  debout, dans ma salle de bain de 2 m2 à me parler en même temps de choses incroyablement passionnantes comme "ce que Charlotte elle a fait tu t'rends pas compte", "mamaaaaaaaaaan tu fais quoi j'peux v'nir ?" ou "j'sais pas si j'vais au judo, t'irais toi? parce que moi j'sais pas".... en moins de 2 minutes le p'tit se déshabille, grimpe dans le bain, la grande fait pipi et le plus vieux décide de se raser...tout ça en même temps, me laissant moins de 10m3 d'air avant de suffoquer....

J'ai bien essayé de réserver ces moments là aux heures tardives, lorsque les plus jeunes de la famille sont couchés et que leur paternel est au sport.... J'ai essayé....et puis j'ai renoncé.... un enfant couché n'est pas un enfant qui dort... un enfant silencieux dans sa chambre quand sa mère est dans son bain c'est, chez moi, un enfant qui fait du home-staging dans son lit. Il faut d'ailleurs  savoir qu'un enfant peut repeindre l'intégralité de son lit blanc, au feutre bleu en moins de 10 minutes et dans un silence de mort.

Alors j'arrête, je jette l'éponge....et le gant de toilette... J'opte pour la douche éclair... 

J'ai renoncé à être calme mais je reste une mère qui reçoit de l'amour, raconte des histoires, fait des gâteaux, des bisous et qui sent bon !