700-146322-Diplôme de l'inutilité totale

On ne peut pas compter sur les gosses... Il faut le savoir : faire un enfant ne sert absolument à rien d'un point de vue pratico-pratique.  Je leur ai bien cherché une utilité, mais en vain... chaque tentative a été un échec... Il parait que certains mecs "empruntent" les gosses de leurs copines pour se donner un air de "papa sexy" dans les parcs publics ou en tout cas de mecs qui s'occupent de gosses, ce qui, toujours dans la même théorie, est censé leur donner un charme auquel les nanas succomberaient en masse. Quand on est parent on sait qu'un mec avec des gosses dans un parc est un mec qui tente par tous les moyens de défouler les fauves à couettes et à salopettes. Quand au cas féminin, une nana, accompagnée d'un bébé, accroche à son décolleté  "j'suis casée, foutez moi la paix".

Il parait qu'un enfant apporte de l'amour dans un couple. Alors certes, se reproduire est par définition un acte d'amour (ou alors une soirée beaucoup trop arrosée avec un inconnu ce qui, en tout état de cause, rappellera à madame sa vie d'antans de femme bourrée à chaque soirée). Mais ensuite? et bien il faut savoir qu'un enfant dit des choses qui font sourire (les autres). On dit même que "la vérité sort de la bouche des enfants".... Quel amour dois-je traduire dans "maman , t'es grosse" "maman c'est bien quand tu te maquilles ça cache tes rides" et les traditionnels "pfffff t'es méchante" voire les "tu comprends rien, t'as jamais été jeune ou quoi?".

D'un point de vue économique, le gain est tout à fait négligeable. Qu'on se le dise, le montant accordé par la CAF ne couvre en aucun cas les dizaines de pantalons déchirés, les télés cassées, les petits pots recrachés ... Ok on peut avoir une carte "famille nombreuse" à Inter mais là faut payer cher de sa personne pour atteindre les 3 enfants minimum requis. Pareil pour la SNCF (de toutes manières, qui voyage avec un troupeau de niards dans des trains toujours en retard?).

Il parait également qu'un enfant apporte un souffle nouveau dans un couple et permet de mieux se retrouver .... à 4, le dimanche matin, dans un lit trop petit peut-être. Quand au "souffle nouveau", qu'on m'explique. Effectivement terminés les p'tits restau et les cinés. Au mieux on prend au drive et on rentre avaler de la bouffe dégueulasse et froide, à la maison de peur que les trolls ne se barrent dans les jeux remplis de morveux plein de mayo qui se jettent sans peur et sans reproches sur le dos du petit dernier.  Sans parler de celui qui change toutes les godasses de place (en général celui là c'est le mien). Non un gosse ne donne pas un souffle nouveau. Un gosse ça change juste les loisirs et la culture: lire Bali 20 fois dans la même semaine ou voir et revoir 100 fois le même épisodes des barabapapas n'a rien de philosophique... C'est chiant.

Un enfant ne rend pas épanoui...non ça file des rides et un gros cul. C'est bien simple, depuis que j'ai des gosses j'ai la tronche d'un émoticone : "maman est en colère", "maman est étonné", "maman est joyeuse", "maman va péter un cable". Tout se lit sur mon visage. Visiblement ça ne fait aucun effet: ils sont pétés de rire dès qu'ils voient ma tête de pacman animé.

Un enfant ne sert pas à faire des rencontres. Peut-être si, quelques unes : les pédiatres, les nounous, les vendeuses de layettes, les orthophonistes, les pédopsy.... La plupart du temps même, ça a l'effet inverse : t'as un enfant tu rentres pas... pire qu'une paire de baskets en boite de nuit. Y'a des potes chez lesquels tu mets plus les pieds parce que ton fils risque de flinguer le canap blanc à grands coups de feutres ou de compote de coing.

Un enfant ça ne rend pas fier.... Enfin un peu quand même....J'admire toujours autant les deux top modèles que j'ai pondus et me demande encore par quelle erreur génétique leur père et moi avons pu créer de si beaux gosses. Côté intelligence également: ma fille a visiblement additionné les 2 QI de ses parents pour en arriver là. Oui j'suis un peu fière d'eux mais il faut bien reconnaîtrez que ça n'est pas toujours le cas. Je peux même dire que parfois....non souvent.... un gosse ça fout la honte...particulièrement dans les lieux publics, les supermarchés ou lorsque l'on rencontre de vieilles connaissances. Qui n'a pas connu les "maman il pue le monsieur devant" ou les " eh monsieur t'as un gros bouton ".... scène très récente puisque il y a à peine 1h, jojo-la-honte s'est déchaîné à faire remarquer à un mec qu'il avait une énorme verrue en plein milieu du front. Erreur de ma part: lui mettre la main sur la bouche...dans ces cas là, les langues pendues s'excitent et c'est encore pire.

Un enfant ne rend pas plus intelligent...bien au contraire....élevés aux télétubbies  et au mélodilous, les squatteurs accaparent la télé et les rayons de la bibliothèque familiale. Terminés les JT et "des racines et des ailes".... bienvenue Piwi et Disney Channel. Les lectures du soirs lobotimiseraient le plus intellectuels des énarques. Y'a des histoires de loups, de grands-mères et de singe qui portent des moon-boots.

Pendant longtemps j'ai cru qu'un enfant servait à quelque chose: me réveiller le matin. Les 20 premiers mois de sa vie, Mister T a cru qu'il était bon de brailler et d'ameuter le quartier à 5h du matin. 20 longs mois à attendre qu'une émission culturelle émette enfin à la télé..... comprenez "20 longs mois à attendre 1h que cette faignasse de Dora se pointe sur Tiji"! Jusqu'à aujourd'hui le seul intérêt pratiquo-pratique de mon fils était son côté "réveil matin"... il était inutile de brancher le Phillips et de programmer les 6h45 quotidiens. Je n'avais même pas besoin de choisir la station et je pouvais éviter le SNOOZE qui défonce les oreilles et le palpitant à chaque levé. Non jusqu'à aujourd'hui j'avais mon jojo. Eté comme hiver, il était là, fidèle au poste... toujours à l'heure, même en avance le week-end et les jours fériés. Avec lui je "savourais" (bien malgré moi) les chants du coq, le levé du soleil et même les fêtards qui rentrent de boîte à moitié bourrés en gueulant sous ma fenêtre. Avec Jojo, j'étais lève-tôt. Aujourd'hui mon rêve s'est effondré.... J'ai eu une panne de jojo.... il a dormi....jusqu'à 8h25...heure à laquelle j'ai pris un grand coup de coude de kiki pour me dire "t'es en r'tard lève toi!".... un peu mon n'veu que j'étais en retard....levé 8h25...pour être au taff à 8h45.... dur très dur.... Je me résigne donc: je ne peux même plus compter sur jojo pour me tirer du lit.

 

Tout compte fait un enfant ça ne sert pas à grand chose... J'en ai pris mon parti.... alors au final je ne fais qu'une chose : je les admire, je les aime, je les embrasse et les fais grandir....en espérant que moi...je leur serve à quelque chose.